Date : 07/06/2010

Du nouveau pour les victimes du MEDIATOR

Me Philippe Courtois Boîte de MEDIATOR des laboratoires
SERVIER interdit par l'AFSSAPS
le 30 novembre 2009.

Le MEDIATOR, médicament à base de Chlorhydrate de Benfluorex, fabriqué par les Laboratoires SERVIER, a été interdit par l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé ( AFSSAPS ) le 30 novembre 2009.

Plus de 2 millions de patients ont pris ce médicament depuis 1976 et quand le MEDIATOR a été retiré du marché, 300 000 personnes étaient toujours sous traitement.

Le MEDIATOR, prescrit comme adjuvant d'un régime adapté dans les hypertriglycéridémies ou dans le diabète asymptomatique avec surcharge pondérale, était en fait un médicament destiné à faire perdre du poids.

Malheureusement, il semble que ce médicament présente des effets secondaires graves, en particulier la survenue de maladies des valves cardiaques et de l'hypertension artérielle pulmonaire et peut être de décès.

Des pneumologues du C.H.U. de Brest, après des études parfaitement documentées, ont démontré la dangerosité du MEDIATOR et obtenu de l'AFSSAPS la suspension de mise sur le marché du médicament incriminé.

Pour le Docteur Dominique Michel COURTOIS,

Docteur Courtois Docteur Dominique
Michel COURTOIS

« Avec le MEDIATOR, vieux médicament de 33 ans, réputé permettre une perte de poids, nous nous trouvons dans la même situation que celle que nous avons déjà connue pour l'ISOMERIDE, autre médicament coupe-faim, des mêmes Laboratoires SERVIER.

Depuis plusieurs mois, nous avons été contactés par des patients présentant des atteintes de valves aortiques ou mitrales ou de l'hypertension artérielle pulmonaire, qui avaient pris du MEDIATOR.

Fort de notre expérience avec l'ISOMERIDE ( chimiquement proche du MEDIATOR et retiré du marché en 1997 ), il nous a paru opportun de mettre notre association à la disposition de ces victimes afin qu'elles obtiennent une juste indemnisation de tous leurs préjudices.

Malheureusement, en l'absence de toute négociation possible avec les Laboratoires SERVIER, seule la voie de la procédure devant le Tribunal de Grande Instance, permettra d'obtenir gain de cause.

La marche à suivre est totalement identique à celle des victimes de l'ISOMERIDE.

C'est pour cela que, dans les prochains jours, nos avocats vont demander la désignation d'experts médicaux judiciaires auprès du T.G.I. de Nanterre pour plusieurs de nos adhérents, victimes du MEDIATOR. »

En savoir plus : Association d'Aide aux Victimes du Médiator et de l'Isoméride

Site de l'association des victimes du Mediator Site de l'association de victimes
du Mediator et de l'Isoméride

Suite au nombre considérable de demandes d'aide dés le début de l'affaire de l'Isoméride, une association dédiée aux victimes de ce médicament et à leurs familles a été créé en décembre 2000.

L'AVI est une Association d'aide aux victimes de complications (cardiaque, pulmonaire, ...), suite à un traitement par le médicament MEDIATOR et le médicament ISOMERIDE, dans toutes leurs démarches pour obtenir une juste réparation de leurs préjudices.

| CGU | Contact
Copyright © 2014 AAVAC France v2.35.5